Domaine Lis Andi - 197, Route de Saint-Pierre - 84600 Valréas
N°TVA : 27399646504
BATHELIER Christian
BATHELIER Christian

La trituration des olives

La trituration des olives pour les petits producteursLis Andi met aussi son savoir-faire au service des apporteurs, producteurs et particuliers, désireux de faire extraire leur huile en ce lieu. Parce que chaque production d'olives est différente, chaque huile l'est aussi. Nous procédons à la trituration des olives à Valréas, suivie de la première pression à froid pour une qualité d'huile exemplaire. Pour la fabrication artisanale de cette huile d'olive, nous garantissons à chaque apporteur le même travail en méthode semi traditionnelle et la même qualité que pour nos propres huiles.

Aux apporteurs d'olives :
producteurs et particuliers

La fabrication de votre huile par "pression à froid" au Moulin Lis Andi

Le Moulin LIS ANDI est un moulin privé artisanal en méthode semi-traditionnelle (sans les meules). Il n'est donc pas obligatoire d'y être inscrit au préalable comme cela se fait en coopérative. Toutefois, nos clients habituels seront privilégiés en cas de "surcharge" de la demande, en saison de trituration des olives : c'est-à-dire entre le 1er Novembre et le 15 Janvier.

Nous ne pouvons pas développer plus encore notre clientèle car notre démarche est artisanale et nous ne pouvons pas traiter plus d'1 tonne par jour d'olives, à raison de 200 kg par presse et par tranche de 2 heures.

Travaillant avec des "tapis" dits scourtins sur lesquels nous étalons la pâte d'olive (noyau et pulpe broyés), nous nous réservons la possibilité de refuser certains lots d'olives trop abîmées (moisies ou pourries, brumies, gelées). Sans cela, nous devons malgré tout laver nos scourtins au "karcher" chaque fin de semaine.

Dans tous les cas, ne nous apportez pas des olives ramassées au sol. Certaines olives ayant été sulfatées à l'argile (barrière minérale) peuvent être refusées car il faut trop d'eau pour les laver.

Nous triturons les olives fraîches, cueillies du jour ou n'ayant pas été stockées plus de 2 à 3 jours maximum et dans de bonnes conditions d'aération... De préférence, apportez-les nous rapidement après la cueillette, en caisses ajourées. N'attendez pas un 2ème passage des cueilleurs pour le faire.

  • Pas de contenant de type "sac plastique" ou caisse plastique pleine ne laissant pas passer l'air.
  • Pas de papier "journal" au fond de la caisse.

Le risque de fermentation et de moisissures sur un temps donné est réel.  

Cueillette d'olivesSi le temps vous manque, vous pouvez cueillir vos olives toutes en même temps (vertes, rouges et noires mélangées) sur un seul arbre ou sur l'ensemble du verger.

Le rendement en huile sera meilleur si vous le faîtes en 2 étapes : cueillir les olives mûres d'abord puis attendre que les vertes mûrissent à leur tour.

Selon la quantité d'olives apportées, vous pouvez bénéficier :

  • D'une presse personnelle : le total de votre apport devra se situer entre 180 et 220 kg.
  • D'une presse commune si votre poids d'apport est inférieur à 180 kg.

Sachez toutefois qu'une sélection d'olives est faîte en fonction de la variété, de la maturité, de la qualité et de la propreté des fruits.

Le paiement du travail réalisé pour la fabrication de votre huile d'olive, se fera lors du retrait de l'huile. Le prix est calculé à partir du kg d'olives apportées. Veuillez-vous renseigner auprès du moulinier en début de saison.

Le retrait de l'huile (presse commune ou personnelle) se fait quelques jours après la trituration des olives et l'extraction de l'huile. Pour les pressées communes, deux jours par semaine sont fixés à l'avance et de préférence. Veuillez-vous renseigner lors de votre apport.

Les délais de retrait sont à respecter car nous ne stockons pas l'huile qui ne nous appartient pas. L'huile des pressées personnelles est automatiquement mise en bidons (plastique ou inox) que nous vous vendons ou qui vous appartiennent (à nous laisser au moment de l'apport) avec un retrait sur rendez-vous.

L'huile des pressées communes, autrefois mises automatiquement en bidons (plastique ou inox) que nous vous vendions ou que vous nous laissiez lors des apports d'olives, sera probablement, en cette saison 2018/2019, mise en attente dans une cuve du moulin. Le stockage des bidons devenant difficilement gérable.

Les bouteilles plastique ne sont pas acceptées, ni les bidons de type "essence" ou avec une ouverture en coin... ces contenants ne pouvant être remplis par notre matériel en fin de fabrication.

Attention aux robinets de fond des bidons qui suintent ou fuient ! Il faudra les inspecter avant le retrait.

Les bidons qui ne sont pas suffisamment propres ou qui dégagent une odeur particulière avant le remplissage seront écartés et remplacés par un bidon neuf au prix indiqué sur un tableau dans le moulin.

Nous pressons tous les jours et restituons à chaque apporteur le poids d'huile correspondant au poids des olives apportées et du rendement de sa pressée (entre 4 et 5 kg pour faire 1 litre d'huile : ce rapport variant en fonction de la variété des olives et de leur maturité : "plus le fruit est mûr plus il y aura du jus extrait", mais aussi en fonction de l'humidité du fruit (rapport de la perte d'eau et de la montée en huile).

Notre système d'extraction avec le matériel de presse permet un bon rendement. Le travail est exigent et difficile parfois, durant deux longs mois "soutenus".

Avant de cueillir vos olives, appelez nous pour connaître la date d'ouverture du moulin et l'état d'avancement de la maturité du fruit en notre secteur. Dans tous les cas, ne vous précipitez pas pour une cueillette qui s'avère chaque année toujours un peu trop "précoce".


Top